• Sylvie Mesrine

INCA: nutrition et sports après cancer

Le 16 octobre 2020, l’INCA/NACRE ont publié un rapport présentant l’état des connaissances sur les relations entre huit facteurs nutritionnels et leur impact sur des évènements cliniques pendant ou après un cancer https://www6.inrae.fr/nacre/Actualites/Rapport-INCa-impact-facteurs-nutritionnels-pendant-apres-cancer-2020.



Les points essentiels:

  • Évaluer l’état nutritionnel des patients tout au long du parcours et déclencher la mise en place d’un accompagnement nutritionnel si nécessaire ;

  • Suivre et contrôler le poids* ;

  • Conseiller d’adapter l’alimentation** ;

  • Conseiller de contrôler la consommation de boissons alcoolisées (et les éviter chez les patients atteints de cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS)) ;

  • Promouvoir et prescrire la pratique d’une activité physique régulière, adaptée si besoin, et prévenir la sédentarité ;

  • Conseiller de ne pas recourir aux compléments alimentaires sauf indication médicale ;

  • Conseiller de ne pas recourir aux extraits et décoctions de champignons et plantes médicinaux ;

  • Conseiller de ne pas recourir à des régimes restrictifs (hors indication médicale) ni au jeûne thérapeutique.


Après cancer du sein, de plus:

  • Limiter les aliments riches en matières grasses ;

  • Privilégier les aliments riches en fibres tels que les céréales complètes, légumes secs, et fruits et légumes ;

  • Pendant les traitements, éviter la prise de poids pour les patientes de poids « normal » (IMC compris entre 18 kg/m² et 25 kg/m²) ou en excès de poids ;

  • Après les traitements, essayer d’atteindre et de maintenir un poids « normal ».