top of page

Reco HAS : mammographie par tomosynthèse

La HAS recommande l’intégration de la mammographie par tomosynthèse dans le dépistage organisé (D.O.) du cancer du sein, à condition qu’elle soit systématiquement associée à la reconstruction d’une image 2D synthétique (3D/2Ds). Cette procédure permet en effet d’améliorer les performances du D.O., sans pour autant augmenter la dose d’exposition. En parallèle du déploiement progressif de la 3D+2Ds dans le D.O. sur l’ensemble du territoire national, la HAS recommande le maintien de la procédure en cours en 2022 fondée sur la mammographie numérique (2D-DR).


La HAS ne recommande pas l’usage de la 3D seule dans le D.O. puisqu’elle ne montre pas une performance améliorée au regard des données disponibles. En outre, la HAS ne recommande pas l’usage concomitant de la 3D et de la 2D qui, malgré une augmentation de la performance par rapport à la 2D seule, augmente l’exposition aux rayons X (le D.O. impliquant des actes répétés).


Par ailleurs, la HAS déplore la forte hétérogénéité des pratiques professionnelles et des mammographes utilisés dans le cadre du D.O. français (qu’il s’agisse des mammographes 2D ou 3D). Aussi, elle rappelle l’importance de respecter les spécifications en termes de performances techniques, cliniques et de sécurité définies par les autorités compétentes. Dans le cadre de ses missions, la HAS est prête à contribuer à l’élaboration de spécifications complémentaires de performances cliniques en DO et de protocoles afin d’homogénéiser les pratiques professionnelles.

Plus d'information sur le site de la HAS

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page