• Sylvie Mesrine

Baisse de 4% des IVG en France après le 1er confinement

D'après une étude de l'INED, un peu plus de 220 000 IVG ont été pratiquées en France – dont 207 000 sur l’Hexagone –, contre plus de 230 000 en 2019, ce qui équivaut à une baisse de 4 %, en lien direct avec la crise sanitaire. Alors que le nombre total d’IVG en janvier, février et pendant la première quinzaine de mars 2020 restait similaire, voire légèrement plus élevé que celui observé au même moment en 2019, il a baissé en mai-juin après le confinement de mars-avril 2020 . On a observé une reprise en juillet, août et septembre, puis une stabilisation en fin d’année à un niveau moindre que celui observé les années précédentes.



Posts récents

Voir tout

Principale nouveauté: La vaccination contre la coqueluche chez la femme enceinte est recommandée à partir du 2e trimestre de grossesse.