• Sylvie Mesrine

Deux DIU retirés du marché (Ancora et Novaplus)

Mis à jour : 14 déc 2019



L’ANSM a observé une augmentation des incidents de rupture des dispositifs intra-utérins (DIU) Ancora et Novaplus du fabricant Eurogine lors des procédures de retrait, également inclus dans certains sets Sethygyn de la société Euromedial. Des expulsions spontanées d’une partie ou de la totalité du dispositif ont également été déclarées par les patientes.


L'ANSM informe les femmes porteuses de ces stérilets des signes évocateurs d'expulsion spontanée ( fil du stérilet absent ou plus long que prévu, douleur abdominale, saignements entre les règles ou après un rapport sexuel, douleurs lors des rapports sexuels ) et leur conseillent de véifier les fils du stérilet après chaque période de règles.


Elle recommande aux professionnels de santé d’informer, lors sa prochaine consultation, toute femme porteuse d’un stérilet Ancora ou Novaplus du risque d’expulsion spontanée et de discuter avec elle de l’éventualité d’un retrait préventif si elle le porte depuis plus de 3 ans. En effet, d’après l’analyse conduite par l’ANSM sur les incidents déclarés, le risque d’expulsion de ces stérilets apparaît être plus important au-delà de 3 ans de pose. Dans ce contexte, tous les stérilets Ancora et Novaplus (totalité de la gamme ainsi que les sets Sethygyn de la société Euromédial contenant des DIU Ancora et Novaplus livrés avec un kit de pose), font l’objet d’un rappel dans le circuit de distribution.