• S Mesrine

Le test HPV après conisation prédit mieux le risque de récidive ou persistance d'une CIN2+ que l


Une méta-analyse incluant 97 études et 44 446 femmes traitées pour CIN2+ par conisation montre que la négativité du test HPV après traitement prédit mieux le risque de récidive ou de persistance de la CIN2+ que le statut in sano: sensibilités et spécificités poolées pour prédire une CIN2+ persistante ou récurrente de 55·8% (95% CI 45·8–65·5) et 84·4% (79·5–88·4), respectivement pour le statut in sano ou non, et 91·0% (82·3–95·5) et 83·8% (77·7–88·7), respectivement pour le test HPV à haut risque. Un test HPV à haut risque négatif post-traitement était associé à un risque de CIN2 + de 0,8%, alors que ce risque était de 3,7% lorsque les marges étaient libres.

Arbyn, M., Redman, C. W., Verdoodt et al. (2017). Incomplete excision of cervical precancer as a predictor of treatment failure: a systematic review and meta-analysis. The Lancet Oncology, 18(12), 1665-1679.https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1470204517307003

#cancerducol #conisation #papillomavirus #métaanalyse