• Sylvie Mesrine

Première estimation nationale de la répartition des stades au diagnostic des cancers du sein.

Mis à jour : 14 déc 2019


Un rapport inédit de Santé publique France, l’Institut national du cancer (INCa), le Réseau français des registres des cancers (réseau Francim) et le Service de biostatistique des Hospices civils de Lyon (HCL) estime que 60 % des cancers du sein, 44 % des cancers du côlon et 47 % des cancers du rectum sont diagnostiqués à un stade précoce en France et que cette précocité est davantage constatée chez les personnes de moins de 75 ans.

Cancer du sein : seul 1 cancer sur 10 est diagnostiqué à un stade avancé

Chez la femme, le cancer du sein est le plus fréquent, avec plus de 59 000 nouveaux cas détectés chaque année. C’est aussi, avec le cancer du poumon, l’un des plus mortels avec 12 000 décès par an.

Les données des registres montrent que 6 cancers du sein sur 10 sont diagnostiqués à un stade précoce (extension locale limitée), 3 sur 10 à un stade intermédiaire (extension régionale) et 1 sur 10 à un stade avancé. Ces chiffres sont stables sur toute la période étudiée de 2009 à 2012.

Les cancers précoces sont diagnostiqués plus fréquemment chez les 50-74 ans (classe d’âge cible du dépistage organisé). Deux tiers des cancers du sein sont diagnostiqués à un stade précoce parmi les 50-74 ans contre 59 % des moins de 50 ans et 42 chez les plus de 74 ans. Les cancers les plus avancés sont diagnostiqués plus fréquemment chez les femmes de plus de 74 ans.

#cancerdusein #rapport #INCA #gynécologie #CollègeGynécologieCentreValdeLoire