top of page

Vasectomies en 2022: 15 fois plus qu'en 2010, 3 vasectomies pour 2 stérilisations féminines


Epiphare: vasectomie

Les seules méthodes contraceptives masculines remboursées par l’Assurance Maladie sont les préservatifs (pour les moins de 26 ans) et la vasectomie, autorisée depuis 2001 en France.
EPI-PHARE (groupement d’intérêt scientifique en épidémiologie des produits de santé ANSM-Cnam) a réalisé une étude pour établir un état des lieux du recours à la vasectomie en France entre 2010 et 2022.

Grâce aux données du Système National des Données de Santé (SNDS), l’étude réalisée par EPI-PHARE montre que le nombre de vasectomies a fortement augmenté depuis 2010 en France, avec un taux annuel multiplié par 15 en 12 ans (de 1 940 en 2010 à 30 288 vasectomies en 2022). Les hommes ayant recours à la vasectomie étaient en moyenne de plus en plus jeunes entre 2010 et 2022 (de 44 à 41 ans en âge moyen), et semblaient correspondre à des profils de niveaux socioéconomiques les plus favorisés.Dans le même temps, le nombre de stérilisations féminines (stérilisation tubaire par ligature des trompes de 2010 à 2022, ou pose d’implants avant 2017) a été divisé par deux entre 2013 et 2022 (de 45 138 stérilisations en 2013 à 20 325 en 2022) après une augmentation initiale entre 2010 et 2013. Les résultats semblent par ailleurs rassurants quant à la sûreté des procédures de vasectomie, avec notamment un recours modéré des hommes aux antalgiques dans l’année post-vasectomie (période d’étude 2010-2021). Les complications locales détectables dans le SNDS concernaient dans l’année post-vasectomie un homme sur cent, et les reprises chirurgicales étaient quasi exceptionnelles. Enfin, le taux de recours à l’opération de réversibilité de la vasectomie, la vasovasostomie, est particulièrement faible dans les résultats de l’étude.

Comentários


bottom of page